Publié le 21 Avril 2018

4 jours de stage dans le massif du Caroux (Hérault), une destination un peu incongrue quand on habite dans les Alpes ? Oui et non !

 

D'abord parce que c'est granitique, beau et dépaysant. Ensuite parce qu'à une période où la plupart des itinéraires alpins de ce type (courses d'arêtes, voies en terrain d'aventure de niveau abordable) sont encore enneigés, ici pas de problème de fonte des neiges. Bon ok, quand on arrive sur place après 4h de route et une semaine de pluie dans les Gorges d'Héric, difficile de dire que le site est "en conditions". D'ailleurs la piste goudronnée qui remonte le long du torrent d'habitude surfréquentée est déserte, c'est un signe...

 

La première voie, l'Arête Marre, parcourue sous la bruine, met de suite dans le bain (sans jeu de mots !): installation d'une main courante au dessus de la rivière en crue pour l'accès, première longueur transformée en ruisseau, une grenouille dans une prise: parfois la difficulté ne réside pas uniquement dans la cotation (ici un modeste 5a)... Et c'est formateur !

 

L'arête Marre en top conditions...

L'arête Marre en top conditions...

Le lendemain on tente un départ à pied du camping, histoire d'échapper au racket des 3€50 du parking de l'entrée des Gorges... On part pour la Desmaison à la Tour Carrée d'Aval, une voie plus sérieuse encore en cours d'égouttage malgré le retour du soleil. Ça donne un démarrage délicat dans L1, et une longueur clé en 6a mouillée/moussue dans laquelle il faut être connaisseur pour apprécier... On reste malgré tout sécu dans le placement des coinceurs sur ce terrain délicat, ce qui prend du temps, trop pour enchaîner comme prévu avec le Grand Livre.

Voie Desmaison...Voie Desmaison...
Voie Desmaison...Voie Desmaison...

Voie Desmaison...

Mais peu importe: la descente passe au pied de 2 fissures vierges d'équipement, une fine où presque tout le monde pourra s'exprimer en tête, et une large, plus ou moins malcommode selon qu'on cherche à s'y coincer au fond ou qu'on choisit de prendre un peu de recul en grimpant en écart... Une très belle petite voie de 2 longueurs, le Dièdre Rouge, sera également gravie par une partie du groupe, avant de rentrer au camping faire de la slackline et manger des pâtes... Ou de la semoule, je ne sais plus...

Stage de Pâques dans le Caroux
Stage de Pâques dans le CarouxStage de Pâques dans le Caroux

J3, Tant pis, cette fois on se gare au parking... Mais comme on décolle de bonne heure, banco, ça passe juste avant la mise en place de la barrière ! Objectif du jour, l'Arête des Charbonniers, une arête de 250m avec selon où l'on passe 1 ou 2 passages en 5a, mais surtout très peu de matériel en place. Un terrain où alterne longueurs dans les ressauts et corde tendue dans le facile: bref un itinéraire pour brasser de la corde. A la sortie, difficile de se repérer, on choisit de redescendre dans la ravin des Charbonniers. Une descente où il conviendra de rester un peu réveillé...

Arête des Charbonniers.Arête des Charbonniers.
Arête des Charbonniers.
Arête des Charbonniers.Arête des Charbonniers.

Arête des Charbonniers.

De retour dans la vallée, on prend l'option "baignade dans la rivière sous le regard incrédule des promeneurs", avant un aller-retour express au camping pour récupérer le matériel de couenne et faire quelques longueurs à l'entrée des Gorges.

Couennes du soir...
Couennes du soir...
Couennes du soir...

Couennes du soir...

Dernier jour, Avec la contrainte de rentrer pas trop tard à Grenoble. On choisit une voie dans un vallon plus à l'Est, au Pilier du Bosc. Les approches se suivent et se ressemblent: encore des traversées de torrent, pas toujours très bien négociées... Pas grave, aujourd'hui il fait vraiment chaud. La voie (Les petits pas), se parcourt en 3 grandes longueurs, dont une très belle et exigeante L2 en fissures/dalle raide, et surtout L3, un 4c complètement majeur qui après un départ d'abord décevant dans un couloir terreux, termine en s'enroulant pendant 25m autour du fil d'un pilier vertical et aérien en rocher très sculpté ! Descente sans histoire, retour à Grenoble vers 20h, ouf, ça passe...!

Les Petits Pas.Les Petits Pas.
Les Petits Pas.Les Petits Pas.
Les Petits Pas.Les Petits Pas.

Les Petits Pas.

Voir les commentaires

Rédigé par Julien

Publié dans #ecole d'aventure

Repost0

Publié le 1 Mars 2018

 

L'équipe

 

Descente du col des clochettes

Cette année on est partit skier dans le Queyras. Lundi sur la route, on s’arrête au col du Lautaret pour tracer la traversée le col des clochettes, temps magnifique. On dort à Saint-Véran au gîte la baïta du loup.

Mardi, grand beau après la traversée du col Longet depuis Fontgillarde, on poursuit sur le Queyron, un petit couloir en face est nous amène au pied du Rouchon. On sort alors la corde pour faire la voie normale, 100m de 3. On rejoint ensuite le refuge de la Blanche pour la nuit.

La voie normale du Rouchon

 

le refuge de la Blanche et la tête des Toillies

Mercredi, retour d’est, il neige sur la crête frontière et le vent est fort en altitude, partit pour faire le tour de la tête des Toillies, on préfère rester côté français. On skie en aller-retour depuis le refuge le col blanchet, la Rocca Bianca et enfin le pied de l’arête nord des Toillies, 1500m de poudre, 3 montées entrecoupées de 2 pauses au chaud.

Jeudi, le mauvais temps s’accentue, la visibilité diminue, après une tentative dans le brouillard au dessus du refuge, on rentre par le col Longet, belle descente dans les mélèzes sur le pont de Larianne.

Ski au dessus du refuge de la Blanche

 

Quelques photos: https://photos.app.goo.gl/LVBEakhqQydw0gbF2

 

Voir les commentaires

Rédigé par benoit

Publié dans #ecole d'aventure, #ski de rando

Repost0

Publié le 10 Février 2018

Les copains et copines des écoles d'aventures du CAF-GI se sont retrouvés à Villard Reymond pour une journée de cascade de glace. Certains y ont fait leurs premières armes, tandis que d'autres n'en étaient pas à leurs coups d'essai. Le premier crux de la journée fut le trajet. Le départ à l'aube n'était pas suffisant pour éviter le flux de touristes en route vers les stations de l'Oisans. Ensuite, le chauffeur distrait par les nombreuses histoires des passagers, a raté la bifurcation vers l'étroite route de Villard Reymond. Méa Culpa pour la visite du Col d'Ornon dans le brouillard ! Au pied de la cascade quelques purges sont nécessaires pour rendre le secteur fréquentable en évitant si possible de viser le local de l'étape Jean René Minelli. Ca pourrait nous attirer des ennuis !  Pendant ce temps les copains des bois tentent de préparer un feu pour se réchauffer. But dans le deuxième crux ! Heureusement l'équipe était meilleur sur la glace.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Julian

Publié dans #ecole d'aventure, #cascade de glace

Repost0

Publié le 10 Janvier 2018

Photo Nils Paillard

La matinée a commencé par une préparation de l’itinéraire projeté l’après-midi, rappel des fondamentaux,  lecture et analyse du bulletin d’avalanche, étude de la carte. Puis sur la route de Saint Pierre de Chartreuse, nous avons réalisé des exercices de recherche DVA chronométrés à ski.

L’après-midi, après quelques descentes et un beau travail de débrousaillage des sous-bois chartrousins très apprécié chez les jeunes de l’école d’aventure, nous nous sommes lancés dans le magnifique hors-piste depuis le sommet de la Scia, une descente sur Perquelin par le col de la Saulce.

Quelques photos de la journée :

https://photos.app.goo.gl/f0n3iO8HzGajxIA33

Voir les commentaires

Rédigé par benoit

Publié dans #ecole d'aventure

Repost0

Publié le 10 Janvier 2018

Le redoux nous a poussés en altitude sur les cascades de l’Alpe d’Huez.

Nous avons grimpé au soleil et l’abri du fort vent de sud annoncé. Toutes les journées de cascade de glace ne se ressemblent pas.

Baptiste, Jules et Tristan se sont essayés à l’escalade en tête dans « ice bill ». On a aussi grimpé dans stalactus, docteur PIB, les nœuds du 27 et les crapauds langoureux avec parfois quelques mouvements de dry.

Quelques photos de la journée:

https://photos.app.goo.gl/d6y8LZAlbFsGyHiB3

 

Voir les commentaires

Rédigé par Benoit

Publié dans #ecole d'aventure

Repost0

Publié le 21 Novembre 2017

Samedi dernier, l'école d'aventure avait rendez-vous à Comboire dans une crasse grenobloise caractéristique pour (re)voir certaines manips de cordes, mais aussi s'initier à l'escalade artificielle. 

Aussi après une matinée consacrée à la technique de la corde tendue et du rappel sur les 2 vias corda du site, le groupe a pu artifer, grimper ou juste ne rien faire au pied des voies au gré de la motivation... Les fissures comboiriennes nous ont offert un terrain de jeu idéal pour découvrir comment se suspendre sur les coinceurs, friends, crochets, nœuds de sangles... Mais aussi s’emmêler dans les étriers ou gérer son matériel au baudrier pour s'y retrouver sans le laisser tomber... A noter quelques frayeurs pour nos grimpeurs, même en moulinette, sur la tenue de ces points occasionnellement précaires, voir plus... Mais toujours dans la bonne humeur !

Quelques photos de la journée suivent.

Comboire dans la brume
Comboire dans la brume
Comboire dans la brume
Comboire dans la brume
Comboire dans la brume
Comboire dans la brume
Comboire dans la brume
Comboire dans la brume
Comboire dans la brume

Voir les commentaires

Rédigé par Julien

Publié dans #ecole d'aventure

Repost0

Publié le 17 Octobre 2017

Samedi 14 octobre, les différents groupes de l'école d'escalade du CAF Grenoble-Isère s'étaient donné rendez-vous à la falaise des Brieux. Au total, 13 jeunes, grimpant d'habitude essentiellement en salle au gymnase Berthe de Boissieux, se sont retrouvés pour quelques heures ensoleillées sur du vrai rocher !

Au programme, rappel des consignes de sécurité, escalade en moulinette ou en tête pour les plus aguerris, mais aussi slackline et tyrolienne. Une belle sortie à refaire !

 

 

Après-midi falaise pour l'école d'escalade
Après-midi falaise pour l'école d'escalade
Après-midi falaise pour l'école d'escalade

Voir les commentaires

Rédigé par Julien

Publié dans #ecole d'escalade

Repost0

Publié le 13 Octobre 2017

La classique des classiques, une base, le canyon du Furon enchaine les sauts, les toboggans, les rappels et les siphons.

C’est vrai, on était quelques-uns à l’avoir déjà parcouru. Et Pourtant, la tyrolienne a été refaite 5 fois, chaque saut, chaque obstacle a été répété. Les aventuriers adeptes du « style sangliers » sont aussi de bons poissons.

Quelques photos :

Canyon du Furon, CAF Grenoble, école d'aventure
Album photos, canyon du Furon, école d'aventure

Voir les commentaires

Rédigé par Benoit

Publié dans #ecole d'aventure

Repost0

Publié le 26 Septembre 2017

C'est la rentrée.

Une soirée de présentation de l'école d'aventure est prévu au local le mardi 3 octobre à 19h. Le programme a été mis à jour jusqu'en février 2018.

L'inscription aux sorties se fait sur le site dans la rubrique programme. Selon les activités le nombre de places peut être limité.

Vous pouvez retrouver toutes les infos relatives à l'école d'aventure sur le site du CAF Grenoble-Isère.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par benoit

Publié dans #ecole d'aventure, #informations

Repost0

Publié le 9 Septembre 2017

 
 

 

Cest le lundi 31 juillet 2017 que nous partons pour la 4ème édition consécutive du voyage d’été jeunes C.A.F annuel pour grimper sur les falaises mythiques dEurope. Cette année nous avons choisi deux destinations: les Dolomites (calcaire) puis Cadarese/Yosesigo (granite) pour deux thématiques descalade différentes: la grande voie (trad, semi-équipé, équipé*) avec beaucoup de recherche ditinéraire et lescalade à coincements en fissures (trad)*.

La première journée de voyage a été longue, surtout pour les conducteurs (chaleur, bouchons) mais à la vue des immenses et magnifiques parois dolomitiques, tout ça est vite oublié. Après une rapide installation au camping de Canazeï, cest l'étude minutieuse des topos avec un seul mot à la bouche: grimper.

Mardi nous décidons daller grimper à Piz Ciavazes ou on trouve principalement des grande voies en terrain daventure. Nous nous divisons en deux groupes pour deux voies différentes: Benoit, Nils, Baptiste, Annabelle partent dans Big Michelluzzi (6a, trad), une voie classique assez longue ayant de magnifiques longueurs en traversée. Nous partons juste derrière une cordée allemande (merci Annabelle de nous avoir évité dutiliser Google traduction). Après quelques longueurs tranquilles, la cordée de Nils et Benoît se perd en suivant les Allemands mais arrive à revenir sur la bonne voie une longueur après, ce sera le seul incident sur cette voie (si on oublie le passage de corde tendue pour atteindre le relais eh ben la corde était trop courte! ;) ).

escalade dolomites, club alpin grenoble, école d'aventure
Nils, big Micheluzzi, Piz Ciavazes
Club alpin Grenoble école d'aventure dolomites
Benoit, big Micheluzzi, piz Ciavazes

Fabien, Jules, Virgile, Siméon et Fernand partent dans Schubert une grande voie de 8 longueurs en 5c max où il faut bien enclencher le radar à pitons*. Le chemin de descente, où on se rejoint tous est aussi surprenant quimpressionnant car il se déroule sur une vire qui traverse l’énorme face et permet de rejoindre le sentier principal en ne faisant que deux rappels. Pour finir cette journée, nous montons à un col pour prendre lapéro (parce que faut pas déconner!) et y trouvons une structure métallique en forme de G présentant de nombreux passages de bloc, on avait visiblement pas encore assez grimpé!

 

Mercredi, après une seconde nuit à Canazeï nous faisons un peu de route pour nous rendre à Cinque Torri, une superbe tour comme sortie de nulle part, fendue en deux. Benoit, Nils, Jules, Virgile et Siméon partent dans finlandia (6b+, semi-équipé) qui est une des classiques remontant un dièdre orange pas évident en première longueur. La voie est assez homogène avec 5 longueurs (IV, 6a, 6b+, 6b, 6a). Les longueurs sont assez vertigineuses et se faufilent entre les parties les plus déversantes de la paroi sur du rocher assez compact.

Escalade, club alpin Grenoble
Siméon, Finlandia 6b+, cinque torri

Fabien, Annabelle, Fernand et Baptiste partent dans columbus (7a, équipé) une voie directissime de 5 longueurs (6b, 6c, 7a, 6a, 5+) globalement déversante au milieu de la face orange de la tour. Lescalade y est variée et très belle: dabord très technique, puis physique sur des trous, vive les bouteilles! Le gaz* aussi est très présent, ce qui met vraiment de lambiance.

escalade club alpin grenoble
Annabelle, Columbus 7a, cinque torri

On rejoint la cordée de Benoit sur la descente en 3 rappels tout aussi impressionnante dans la gorge qui fend la tour en deux. Le mauvais temps sapprochant on se replie sur un petit secteur de couennes* déversant tout proche où on se lance dans des projets bien durs, dans ou effleurant le 8ème degré jusqu'à ce que lorage nous chasse définitivement. Encore un peu de route le soir (2-3X les sangliers) pour se rendre vers la falaise de Saas Dlacias ou on trouve un bon spot de bivouac.

Jeudi nous grimpons donc à Saas Dlacia, belle falaise aux coulées bleues: Baptiste, Jules, Virgile se mettent la mission dans lamaune grande voie équipée de 5 longueurs comportant un 7b et deux 7a. Ces joyeux lurons n'iront pas dans les deux 7a de fin pour cause de chaleur mais seront passés dans le 7b avec quelques chutes, saucissonnages et même une remontée sur corde de la part de Virgile sous le regard attentif de Ben et Fabien restés en bas. En somme "lama" aura été une belle mission en sachant qu'un certain Morse s'engagea dans la voie avec un seul mousqueton et sa longe et que nos amis se trompèrent de départ. Fernand, Annabelle, Nils, et Siméon dans Nido di Rondine, 5 longueurs en 6c max (équipé) qui se déroulent sur de magnifiques coulées bleues. Les deux 6c sont les longueurs majeures de la voie et leur équipement plutôt sportif* permet de les grimper vraiment à fond. La petite équipe se rejoint ensuite en haut de la voie pour observer avec amusement lautre cordée qui semble se faire traquenarder dans lama, à lautre bout de la falaise. Puis nous attaquons les rappels un peu exotiques de la voie tous ensemble, tout le monde atteindra le sol en un seul morceau (et pas en un seul morse;) ).

Les deux guidos se seraient-ils fait la malle? Pas totalement quand même, on finit par les retrouver au site de couenne où on termine de sexploser les bras avant de revenir au bivouac pour cette fois sexploser le bide avec 2,5kg de pâtes!

bivouac dolomites Club alpin Grenoble école d'aventure
Bivouac dolomitique

 

Vendredi on revient vers les parois ou lon avait grimpé Mardi mais cette fois sur la 2ème tour de Sella pour faire des classiques avec mention coeur qui vole sur le topo (définition censurée pour parents inquiets) demandant beaucoup de recherche ditinéraire. Après un peu de route sous les airs de Thomas Fersen nous arrivons au pied des voies, mais heureusement sans les vertèbres en salade ;).

Fabien, Annabelle, Jules, et Virgile partent dans la Messner (5+, trad). La première longueur est magnifique et se protège très bien sur coinceurs et finit par une belle traversée. La suite de la voie est assez engagée (concentration obligatoire!) Des petits pitons trainent par-ci par-là dans la voie. mais ceux-ci sont bien éloignés. Après 7 longueurs de plaisir et de peur mélangées nous atteignons le sommet de la tour! Ils étaient forts dans la tête ces anciens

Benoit, Nils, Fernand et Siméon dans Kasnapoff une autre voie historique en 5+ ou lengagement et une nouvelle fois bien présente ! Nous nous rejoignons ensuite tous pour la descente à pied et en 2 rappels. On arrive à mi-séjour et on décide dentamer la route vers Cadarese et surtout de faire des courses car on avait un peu sous-estimé la capacité de notre estomac lors des premières courses. Cest donc parti pour 5h de route (soit 15X les sangliers), 2 bouteilles de red bull, 1 labyrinthe, 3 micro ruelles italiennes, 1 demi-tour et 1 chemin de tracteur pour arriver finalement à notre bivouac 5 étoiles sur un toit au dessus dun cimetière. Cher minibus, respect et surtout cher Fabien, respect!

Samedi, après s'être fait réveiller par un coq insistant quon aurait bien passé à la casserole on commence par aller piquer une tête dans le lac et faire une fois de plus les courses (visiblement plus on grimpe, plus on mange) avant de finir la route jusqu'à Cadarese. Cest avec beaucoup d'enthousiasme que lon découvre les différents secteurs où on commence tout de suite à expérimenter les différents types types de coincements (doigts, mains, poings, genoux, jambes, tête, corps)*. Certains vivront leurs premières chutes sur friends* dautres livreront de beaux combats et laisseront leur peau et leur âme dans des voies jusqu'à 6c. Le soir on installe un bivouac non loin des falaises.

escalade école d'aventure CAF grenoble Cadarese
Virgile, Bimbominkia 6c, Cadarese
escalade club alpin grenoble école d'aventure
Fabien, la pédagogique 5c, Cadarese

 

Dimanche on retourne sur les falaises de Cadarese sur les secteurs du haut pour continuer notre apprentissage des coincements. La falaise est truffée de magnifiques fissures dont crack à gogo fissure mythique en 7a+ etc'era una volta 7b+ magnifique fissure à doigts, poings et corps et de très beaux passages techniques à souhaits. Après la fabrication de gants en strap nous pouvons grimper dans ces fissures en 6b+ (pour l'échauffement) qui en rebute plus d'un. Ce jour là Nils nous aura gratifié de ses plus belles photos et Annabelle nous aura agréablement surprise en caricaturant le groupe à la magnésie sur le très beau granite (sacrilège!).

Cette journée riche en apprentissage se clôturera par le festin de pâtes habituel depuis le début du séjour.

 

escalade trad jeunes CAF grenoble
Jules, crack à gogo, 7a, Cadarese

 

Lundi nous décidons d'aller grimper à Yosesigo un site mythique de fissure en altitude histoire de changer de Cadarese, mais dont les 1h30 dapproche auraient pu en rebuter certains! Après cette jolie marche d'approche nous arrivons enfin au site tant convoité! Chacun s'échauffe dans sa voie et nous nous rendons vite compte que c'est dur! Nous essayons ensuite de magnifiques fissures en 6c shaved thai et 6c+ super simpson, 40m de toute beauté nous arrachent le sourire! Et la peau aussi ;) En bref ce fut une belle journée de fissures comme on les aime que les sangliers n'ont pas eu de mal à écarter!

escalade club alpin grenoble école d'aventure
Baptiste, Shaved Thai 6c, Yosseigo

 

Mardi, après un petit déjeuner et un pliage de tente un peu humide nous fuyons le mauvais temps en allant à Orrido di Foresto. Nous commençons par chercher le camping à peine plus vivant que lespace bivouac du vendredi soir. Nous nous dirigeons ensuite vers une falaise assez sympathique et surtout abritée car la journée est assez pluvieuse. Après quelques croix nous allons manger une pizza accompagnée dun petit vin italien (consommé avec modération bien sûr). Nous finissons ce délicieux repas avec trois boules de glace, repas qui nous a permis de revenir petit à petit à la civilisation (manger à une table avec des couverts, bien assis, sans bruits de cochon) Après ce repas, lhumeur est aux défis: aller le plus loin possible dans une ruelle sans toucher le sol, faire une traversée sous les rebords des fenêtres voir même faire le tour du pâté de maisons en caleçon sous la pluie pour les plus motivés

Mercredi nous entamons le matin la route en direction de Grenoble et nous nous arrêtons à Tralenta pour une session de blocs granitiques de quelques heures. Tous y trouveront leur compte, beaucoup se souviendront du 6c en fissure, heureusement on navait pas encore rangé les gants. Après un départ forcé on reprend la route, pour arriver vers 19h au local C.A.F (heure particulièrement raisonnable pour les sangliers).

escalade bloc CAF jeunes Grenoble
Fernand, la fissure, 6c bloc, Tralenta

 

Merci au club, aux encadrants et à tous ceux qui nous permis de vivre ce beau voyage!

Annabelle, Baptiste, Nils, Jules, Fernand, Siméon, Virgile

Ecole d'aventure Grenoble club alpin
art pariétal, Cadarese

 

* : pour tous ces termes que les parents entendent tout le temps mais qu'ils ne comprennent pas toujours. On vous renvoie dès à présent au dictionnaire impertinent de la montagne de Cédric Sapin-Defour qui saura vous éclairer ;) .

Voir les commentaires

Rédigé par Annabelle, Baptiste, Nils, Fernand, Siméon, Virgil, Jules

Publié dans #ecole d'aventure

Repost0