Publié le 15 Juin 2018

La dibona, école d'aventure, jeune CAF Grenoble
Extrait d'"Ailefroide", JM Rochette, éd Casterman

Pourquoi gravir la Dibona? "Because it is there" aurait assurément répondu George Mallory.

On a faillit partir pour le Rouget mais l'appel de l'aiguille était trop fort. 

Samedi, c'est un poulet rôti croisé à Bourg d'Oisans qui fut au cœur de toutes les attentions, il fallu le choisir puis le transporter dans son jus jusqu'au refuge, franchir des torrents, remonter des névés. L'objectif premier atteint et le festin du soir assuré, on s'est amusé à grimper en grosse sur les petites voies derrières le refuge.

CAF jeunes Grenoble, école d'aventure
Accès au refuge du Soreiller
Un beau dièdre en 6a derrière le refuge

Dimanche, la météo annonce couvert peut être quelques averses dans l'après-midi, impossible de savoir vraiment. On part dans "les Savoyards", une voie magnifique dans une grande ambiance. Après avoir gravit 200m et reçu quelques flocons on opte pour la sortie par les cannelures Stoeffer de la face sud plus rapide. C'est vrai qu'à 3 cordées, on a beau avoir des jeunes fans d'Alex Honnold, on avance pas si vite.

CAF jeunes, école d'aventure
Extrait d'"Ailefroide", JM Rochette, éd Casterman
La descente par la voie normale

 

Voir les commentaires

Rédigé par benoit

Publié dans #ecole d'aventure, #Alpinisme

Repost0