Publié le 17 Mai 2017

La Sainte culmine à 1011m au sommet du pic des mouches. C’est peut être pas très haut mais sa notoriété internationale grâce aux tableaux du peintre Paul Cézanne dépasse certainement nos cimes d’Oisans.

La face sud de calcaire blanc rappelle les sommets enneigés des Alpes, on retrouve des arêtes, des couloirs, des éperons et des grottes. Notre objectif du week-end est un éperon en 6a TA  et 2 jours d’ascension sur du beau caillou, l’éperon de l’ermitage, une «walker » d’initiation.

Samedi, après le trajet en minibus, nous préparons nos sacs avec l’eau et les vivres pour 2 jours puis nous remontons les pentes pour rejoindre l’ermitage Saint Ser, où nous passerons la nuit. Une fois le lieu de bivouac trouvé, nous consacrons l’après midi à explorer les grottes environnantes pour réviser le maniement de la corde, des friends et des coinceurs.

Dimanche, levés à l’aube avant l’arrivée des premiers touristes, puis nous enchainons les longueurs et les sections en corde tendue sur l’arête au cheminement élégant. A 14h, on franchit le magnifique rasoir de la longueur finale. Bravo les jeunes, on est encore loin des horaires de Gaston, mais on est dans les horaires camptocamp et à 3 cordées.

Un lien vers quelques photos du week-end.

Voir les commentaires

Rédigé par benoit

Publié dans #ecole d'aventure

Repost0